Quelques images de « Bach entre ciel et terre » à Gap et à Saignon

Ensemble_Faveurs_Saignon_0737Ensemble_Faveurs_Saignon_0766Ensemble_Faveurs_Saignon_0738Ensemble_Faveurs_Saignon_0770bach gap5 bach gap2. bach gap8 bach gap6

Publicités

JS Bach  » entre ciel et terre »

bach gap 2bach gap3bach entre ciel et terre gap 1bach gap6bach gap7bach gap8bach dignesarticle dauphiné
Jean-Sébastien Bach : entre ciel et terre

Pour trouver  la sérénité,  nous avons besoin de spirituel ( différent du religieux) , de ce qui est plus grand que nous. Ne pas s imaginer tout- puissant, être conscient  de ses limites a quelque chose de rassénérant et d’apaisant. Et pour ce faire, la musique  de JS Bach se révèle  un merveilleux  chemin.

 » Bach entre ciel et terre » le nouveau programme des Faveurs

bach entre ciel et terre gap 1bach gap3 bach gap6bach gap7bach gap 2
Le samedi 27 février à la chapelle des pénitents, Gap,18h
Dimanche 20 mars, salle polyvalente de Fréssinière, 18h
Le samedi 30 avril, église de Saignon, 18h
Le dimanche 1er mai,  au château de Castries
Le dimanche 15 mai, Abbaye de Valcroissant
Mercredi 20 juillet, église de Riez

 

Jean-Sébastien Bach : entre ciel et terre

Pour trouver  la sérénité,  nous avons besoin de spirituel ( différent du religieux) , de ce qui est plus grand que nous. Ne pas s imaginer tout- puissant, être conscient  de ses limites a quelque chose de rassénérant et d’apaisant. Et pour ce faire, la musique  de JS Bach se révèle  un merveilleux  chemin.

Ce programme, dédié à Jean-Sébastien Bach, s’articule autour de 2 grandes pièces instrumentales, la suite pour luth BWV 997 transcrite ici pour flûte à bec et clavecin, et la sonate en Ré BWV 1028 pour viole et clavecin.

Dans un bel  équilibre tonal et rythmique, des extraits vocaux de la Passion selon St Jean, de la cantate 208, de l’Oratorio de Pâques et du Magnificat, ainsi qu’un aria de Haendel en contrepoint, s’insèreront entre les mouvements instrumentaux, explorant, dans un aller retour entre oeuvres profanes et religieuses, la dimension profondément humaine de l’œuvre du Kantor.

De l’Italie, en Espagne et en Angleterre, le voyage a été une belle rencontre musicale, avec de la musique ancienne, de la Renaissance au Baroque. La virtuosité de chaque artiste magistral dans sa spécificité instrumentale ou vocale a été un enchantement naturel, dans l’interprétation des œuvres.

De la tarentelle, une forme musicale traditionnelle provenant du Sud de l’Italie, en passant des pièces du recueil “Mr Playford’s English Dancing Master” publié en 1651, des standards du temps : danses et mélodies écossaises, anglaises, italiennes véhiculées par la tradition. Les “Faveurs” ont interprété quelques airs espagnols. Une musique enrichie par l’influence des différents styles musicaux du bassin méditerranéen se répand au 17e et 18e siècles dans toute les régions d’Espagne, pénétrant dans les cours princières, inspirant les compositeurs. Le public est subjugué, l’applaudimètre à son zénith.

Le midi libre

 » Bach Stage »

Le samedi 27 février à la chapelle des pénitents,  18h, entrée libre
Le samedi 1er mai,  au chateau de Castries
Le dimanche 15 mai, Abbaye de Valcroissant
Jean-Sébastien Bach : Musique de chambre et de chapelle.

Ce programme, dédié à Jean-Sébastien Bach, s’articule autour de 2 grandes pièces instrumentales, la suite pour luth BWV 997 transcrite ici pour flûte à bec et clavecin, et la sonate en Ré BWV 1028 pour viole et clavecin.
Dans un bel  équilibre tonal et rythmique, des extraits vocaux de la Passion selon St Jean, de la cantate 208, de l’Oratorio de Pâques et du Magnificat, ainsi qu’un aria de Haendel en contrepoint, s’insèreront entre les mouvements instrumentaux, explorant, dans un aller retour entre oeuvres profanes et religieuses, la dimension profondément humaine de l’œuvre du Kantor.

L’ensemble “Les Faveurs” acclamé à l’Orangerie du Château de Castries

L'ensemble “Les Faveurs” acclamé  à l'Orangerie du Château de Castries
L’ensemble “Les Faveurs” a subjugué le nombreux public.

Serge Viudez

La magnifique salle de l’Orangerie du Château de Castries accueillait l’ensemble “Les Faveurs”, dans le cadre des concerts de l’Orangerie, organisés par A portée d’Arts.

Irena Rosier (chant), Meillane Wilmotte  (flûte à bec et percussion), Virginie Kaeppelin (clavecin) et Jean-David Bürki  (viole de gambe et guitare baroque) avec un programme plein de légèreté, d’émotion et de fantaisies ont su surprendre le nombreux auditoire. De l’Italie, en Espagne et en Angleterre, le voyage a été une belle rencontre musicale, avec de la musique ancienne, de la Renaissance au Baroque. La virtuosité de chaque artiste magistral dans sa spécificité instrumentale ou vocale a été un enchantement naturel, dans l’interprétation des œuvres.

De la tarentelle, une forme musicale traditionnelle provenant du Sud de l’Italie, en passant des pièces du recueil “Mr Playford’s English Dancing Master” publié en 1651, des standards du temps : danses et mélodies écossaises, anglaises, italiennes véhiculées par la tradition. Les “Faveurs” ont interprété quelques airs espagnols. Une musique enrichie par l’influence des différents styles musicaux du bassin méditerranéen se répand au 17e et 18e siècles dans toute les régions d’Espagne, pénétrant dans les cours princières, inspirant les compositeurs. Le public est subjugué, l’applaudimètre à son zénith.

« Bach : entre ciel et terre »

 

Détail du programme :
– Suite pour luth BWV 997: prélude et fugue
– aria de Haendel
– suite luth: Sarabande en rém
– cantate 208: air « Schafe können sicher weiden »
– suite luth: Gigue
– Sonate pour viole et clavecin BWV 1028 : adagio, allegro
– Oster oratorio: « Seele »
– sonate viole : 3ème mvt
-“Ich will dir mein Herze schenken”, Air de St Matthaüs- passion

Le samedi 27 février à la chapelle des pénitents, Gap,18h
Dimanche 20 mars, salle polyvalente de Fréssinière, 18h
Le samedi 1er mai,  au château de Castries
Le dimanche 15 mai, Abbaye de Valcroissant
Mercredi 20 juillet, église de Riez

« Les Tourments de l’Âme »

Mis en avant

Le mercredi 2 septembre à 21h église Saint Christophe de Vachère (04)

Ensemble Les Faveurs     « Les Tourments de l’Âme »

Monteverdi, Barbara Strozzi, Bassano, Castello, d’Anglebert, Lully…

Irena Rosier-Cencova, soprano

Meillane Wilmotte, flûte à bec

Virginie Kaeppelin, clavecin

Jean-David Bürki, viole de gambe