L’ensemble “Les Faveurs” acclamé à l’Orangerie du Château de Castries

L'ensemble “Les Faveurs” acclamé  à l'Orangerie du Château de Castries
L’ensemble “Les Faveurs” a subjugué le nombreux public.

Serge Viudez

La magnifique salle de l’Orangerie du Château de Castries accueillait l’ensemble “Les Faveurs”, dans le cadre des concerts de l’Orangerie, organisés par A portée d’Arts.

Irena Rosier (chant), Meillane Wilmotte  (flûte à bec et percussion), Virginie Kaeppelin (clavecin) et Jean-David Bürki  (viole de gambe et guitare baroque) avec un programme plein de légèreté, d’émotion et de fantaisies ont su surprendre le nombreux auditoire. De l’Italie, en Espagne et en Angleterre, le voyage a été une belle rencontre musicale, avec de la musique ancienne, de la Renaissance au Baroque. La virtuosité de chaque artiste magistral dans sa spécificité instrumentale ou vocale a été un enchantement naturel, dans l’interprétation des œuvres.

De la tarentelle, une forme musicale traditionnelle provenant du Sud de l’Italie, en passant des pièces du recueil “Mr Playford’s English Dancing Master” publié en 1651, des standards du temps : danses et mélodies écossaises, anglaises, italiennes véhiculées par la tradition. Les “Faveurs” ont interprété quelques airs espagnols. Une musique enrichie par l’influence des différents styles musicaux du bassin méditerranéen se répand au 17e et 18e siècles dans toute les régions d’Espagne, pénétrant dans les cours princières, inspirant les compositeurs. Le public est subjugué, l’applaudimètre à son zénith.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s